3ème dimanche de l’Avent

Dimanche 11 décembre 2022

CONTRE LA FLEMME, LA BONNE NOUVELLE !

     Une enquête récente a révélé que 30% des Français déclarent être moins motivés qu’avant les différents confinements. Ce chiffre atteint les 40% chez les 25-34 ans. Presque la moitié des Français se disent atteints d’une « épidémie de flemme » les dissuadant bien souvent de sortir de chez eux. Les conséquences de ce mal d’un nouveau genre sont nombreuses : les divertissements classiques n’attirent plus, le rapport au travail a complètement changé tandis que le nombre de consultations de psychologues a doublé.

     Pour notre part, il s’agit surtout de remarquer que les chiffres de cette enquête correspondent à la baisse du nombre de pratiquants de 30% observée dans nos paroisses parisiennes après le Covid. Il semble que la pratique religieuse commune consiste désormais à aller à la messe de temps en temps « quand je n’ai pas trop la flemme ». Évidemment, il ne s’agit pas de remplacer une cause par une autre ; elles se cumulent certainement. Il y a cette flemme généralisée mais il y a aussi malheureusement l’état de santé de l’Église elle-même qui lui donne en ce moment un visage peu attrayant, voire repoussant (nous pourrons réfléchir ensemble à cette autre situation ce lundi 12 décembre).

     C’est dans ce genre de contexte que la parole d’Isaïe a retenti : « Fortifiez les mains défaillantes, affermissez les genoux qui fléchissent, dites aux gens qui s’affolent : “Soyez forts, ne craignez pas.” » (Is 35,3-4). Le prophète exhorte le petit reste d’Israël à ne pas se replier sur lui-même dans sa déréliction mais à se faire le relais d’une parole d’espérance car le Seigneur vient.

     Le temps de mission que nous vous proposons samedi prochain 17 décembre, de 14h30 à 17h, entre dans cette dynamique un peu paradoxale : c’est précisément parce que la période est morose qu’il nous faut transmettre la lumière de Noël. A cette occasion, toute la paroisse est invitée à se mobiliser – il n’y a pas de limite d’âge ! Ceux qui le veulent iront par deux dans les rues du quartier à la rencontre des passants. Nous pourrons leur donner des friandises et des cartes de Noël et leur proposer de nous laisser une intention de prière que nous rapporterons dans l’église. Pendant ce temps, d’autres paroissiens prieront dans l’ancienne église à ces intentions et pour tous nos voisins.

     Venez tous ! Entrons ensemble dans la joie de Noël en l’annonçant !

Père Stéphane de Spéville