5ème dimanche du temps ordinaire

Dimanche 29 janvier 2023

SEL DE LA TERRE ET LUMIÈRE DU MONDE

Sel de la terre : l’habitant de la terre d’Israël connaissait « la Mer de sel » – nom biblique pour la Mer morte – et savait qu’elle serait assainie dans les derniers jours par l’eau jaillissant du côté droit du Temple. Le symbole d’un lieu de mort est promis à une surabondance, car « les fruits seront une nourriture et les feuilles un remède » (Ez 47, 12). Dans la vie quotidienne, le sel servait de condiment et aussi à la conservation des aliments. Au Temple, « toute oblation offerte » dans le sanctuaire est salée : « Tu ne cesseras pas de mettre sur ton offrande le sel de l’Alliance de Dieu » dit le Lévitique (2, 13). Le sel en vient à signifier le contrat durable, celui qui est noué pour toujours entre le roi et Dieu, en un mot l’Alliance. Elle est renouée avec le Christ qui demande à ses disciples : « ayez du sel en vous-mêmes et vivez en paix » (Mc 9, 50).

Lumière du monde : le premier acte créateur de Dieu – « Que la lumière soit ! » (Gn 1, 3) – s’accomplit à la fin des temps et de la Bible puisque la Jérusalem céleste « peut se passer de l’éclat du soleil car la gloire de Dieu l’illumine et l’Agneau lui tient lieu de flambeau » (Ap 21, 23). Dans l’entre deux, l’histoire de l’humanité peut se lire comme un affrontement entre la lumière et les ténèbres. Avec Jésus, Dieu-lumière se fait chair et vient habiter notre monde. « Je suis la lumière du monde » affirme-t-il en Jn 9, 5. Et il invite les siens à « marcher dans la lumière » pour être en communion avec lui (1Jn 1, 5) et transformer ainsi les relations entre les hommes.

Sel de la terre et lumière du monde : ce sont les deux images choisies par Jésus pour exprimer notre vocation baptismale dans la suite immédiate des Béatitudes. « Vivre en fils de lumière » comme les pauvres en esprit, les affligés, les doux, les justes, les miséricordieux, les cœurs purs, les artisans de paix et les persécutés pour la justice, c’est infuser le sel de l’Alliance dans les relations humaines et éclairer le monde de la lumière divine.

Père William-Jean de Vandière