5ème dimanche de Carême

29 mars 2020

MESSAGE DE L'ARCHEVÊQUE DE PARIS

C’est par souci des fidèles qu’il m’a fallu prendre des décisions de prévention élémentaire pour nos églises. Nous avons à transmettre la grâce divine, pas les virus qui ne viennent pas des dons de Dieu mais de la fragilité de la condition humaine. Comme il était à prévoir, les mesures prises par le gouvernement obligent la communauté catholique à prendre sa part du sacrifice demandé à l’ensemble de nos concitoyens. Le fait de réduire les réunions à moins de 100 personnes ne nous permet pas de maintenir les messes dominicales à Paris. Même en augmentant le nombre de célébrations cela nous conduirait dans certains lieux à sélectionner les personnes à l’entrée en fonction de leur âge ou de leur état de santé ce qui n’est ni réalisable ni juste. Aussi, en accord avec tous les évêques d’Ile-de-France, nous avons décidé que les messes dominicales en présence de fidèles soient suspendues pour un temps encore à définir, ceci à partir du 14 mars…

J’invite tous les chrétiens et les hommes de bonne volonté à réciter chaque jour et jusqu’à la fin de la pandémie la prière à sainte Geneviève. » (Mgr Aupetit)

Sainte Geneviève, écoute favorablement nos prières.

En nous tournant vers toi, nous nous souvenons de tous les bienfaits que depuis 16 siècles,
tu n’as cessé d’obtenir de Dieu en faveur de ceux qui t’implorent.
Aujourd’hui, de nouveau, nous en appelons à ta puissante intercession.
Veille sur notre Ville Capitale, et tous ses habitants.
Conduis à Dieu tous ceux qui Le cherchent sans le savoir.
Soutiens les hommes et les femmes qui ont la belle mission de gérer les affaires publiques.
Transmets leur la Lumière pour éclairer leur conscience,
qu’ils soient de dignes serviteurs du bien commun.
Penche-toi sur les hommes et les femmes désabusés par la vie, les malades et les mourants,
qu’ils trouvent sur leur chemin aide et secours.
Donne-nous ton regard généreux pour nourrir les affamés,
protéger les faibles et secourir les exilés.
Toi, la femme énergique qui n’a pas eu peur de t’engager,
soutiens les nombreux jeunes et étudiants qui cherchent à bâtir leur vie durablement.
Fais grandir en nous l’Amour de l’Église dans laquelle tu as consacré ta vie
et que tu ne cessas de servir.
Que cette année anniversaire dans notre diocèse fasse rayonner dans Paris, la joie de l’Évangile.

Sainte Geneviève, nous t’en supplions,

Prie Dieu pour nous, par Jésus le Christ, dans l’Esprit : Amen !

.

Ils recevront les sacrements de l’Initiation Chrétienne à Pâque !
Voici les catéchumènes de notre paroisse :

LÉO : “Originaire de l’Ardèche, je me suis installé, il y a un peu plus de trois ans, à Paris, où j’ai fait une partie de mes études, pour poursuivre ma carrière dans l’administration. C’est à l’issue d’un long cheminement personnel, commencé il y a plusieurs années, que j’ai répondu à cet appel en devenant catéchumène dans notre paroisse. Après presque deux ans de préparation, je m’apprête à recevoir les Sacrements de l’Initiation Chrétienne non sans une certaine appréhension, mais aussi avec la joie de bientôt commencer une vie nouvelle dans le Christ et au sein de Son Église ! Si je ne devais retenir qu’un seul verset des Évangiles, ce serait celui-ci, qui résume, me semble-t-il, le mieux le message du Christ : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Nul ne vient au Père sinon par moi. Si vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père ; dès à présent vous le connaissez et vous l’avez vu. » (Jean 14, 6-7).”

MONIQUE : “Je suis étudiante en droit ; et j’aime particulièrement l’art, la musique et le cinéma. Ma famille est d’origine polonaise, j’ai donc grandi dans une ambiance catholique. Mais ce n’est qu’à la suite du mariage de ma sœur que j’ai désiré recevoir les sacrements de l’Initiation Chrétienne.

Être baptisée représente pour moi l’engagement qui vient officialiser mon choix de vie chrétienne et la foi en Christ dans laquelle j’ai été élevée.

Le verset biblique que j’apprécie le plus est : « Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. » (Jean 3, 16)”

XIN-LUCIE : “D’origine Chinoise (formation EM-Lyon, Essec), après dix années dédiées au marketing et au commerce international, je suis actuellement en chemin pour bâtir un nouveau projet : apporter un instant de sérénité à chaque personne qui en a besoin.
Mariée à un Français et vivant en France, je ne pouvais que m’intéresser à la religion chrétienne, ce que j’ai fait dès mon arrivée ici. La rencontre avec des chrétiens épanouis et fervents m’a marquée ; mais –assez curieusement– c’est au gré d’un deuil familial que j’ai reçu un appel à suivre plus foncièrement le Christ et à entrer dans l’Église. La religion catholique me semble belle, car elle nous apprend à vivre davantage avec l’Esprit et avec l’amour qu’avec autre chose. Sans Dieu, on n’est rien ; c’est Lui Qui nous a tout donné ; et le vrai chemin est éclairé par Sa lumière.
L’extrait évangélique qui me marque le plus est celui-ci : « Jésus, rempli d’Esprit Saint, quitta les bords du Jourdain ; dans l’Esprit, il fut conduit à travers le désert où, pendant quarante jours, il fut tenté par le diable. Il ne mangea rien durant ces jours-là, et, quand ce temps fut écoulé, il eut faim. Le diable lui dit alors : « Si tu es Fils de Dieu, ordonne à cette pierre de devenir du pain. »  Jésus répondit : « Il est écrit : L’homme ne vit pas seulement de pain. » (Luc 4, 1-4)”

ALEXANDRE : “Bonjour je suis Alexandre T. Âgé de 27 ans, je prépare une formation TEA (Technicien électromécanicien automobile). Mes loisirs consistent surtout en des sorties culturelles et du dessin. Depuis 2 ans j’apprends à mieux connaître le Christ, grâce à la paroisse Notre-Dame de Grâce de Passy en général et de mon accompagnateur Christian, en particulier. Venir à la messe, participer aux initiatives paroissiales, prendre part aux réunions du Catéchuménat… etc…, tout cela étoffe à chaque fois mon point de vue et ma perspective sur la religion catholique. D’ailleurs, ce qui me fascine –dans notre religion– c’est l’amour du prochain en général et des ennemis en particulier ; le choix du Christ comme modèle ; l’invitation qui nous est toujours faite d’aimer comme Lui aime ; Son triomphe contre l’adversité, grâce à Sa Passion et à Sa Résurrection… Je trouve cela très épanouissant ! Enfin, la liturgie donne du sens à ma vie : elle aide ma prière.
Le verset de la Bible qui soutient le plus ma spiritualité est : « Il n’y a plus ni juif ni grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un dans le Christ Jésus. » (Galates 3, 28)”. 

LOLA : “Âgée de 27 ans, je suis en charge des médias et des événements pour une belle maison de joaillerie. Cette année est particulière pour moi, puisque je vais recevoir non seulement les trois Sacrements de l’Initiation Chrétienne, mais aussi, quelques semaines plus tard, celui du Mariage. 2020 s’annonce donc riche en émotions humaines et en grâces spirituelles ; et je me prépare à ces différentes célébrations, notamment accompagnée de Bérangère. Grâce à elle, j’ai appris à structurer mes prières (autour de ces trois simples mots : “merci”, “pardon” et “s’il-te-plaît”), mais aussi à revenir spirituellement sur mes journées pour y voir plus clair.
La foi et l’amour de Dieu m’accompagnent depuis que je suis toute petite. Sa lumière me guide chaque jour et elle m’aide à discerner le bon et le bien dans ma vie. Je suis très émue de rejoindre cette grande famille qu’est l’Église et de “concrétiser” cet amour en recevant les trois sacrements, le 11 avril prochain, au soir de Pâque.
Le passage évangélique qui m’intéresse le plus est : « Au commencement de la création, Dieu les fit homme et femme. À cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux deviendront une seule chair. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » (Marc 10, 6-9)”
ISAULINE : Née à Paris en 1988, je travaille dans un salon de coiffure pour hommes dans notre quartier. En dehors de ma famille et de mon métier, j’aime particulièrement lire, me promener, flâner à la découverte de notre capitale. La photographie et la peinture –que je pratique– complètent ces passe-temps, avec une prédilection particulière pour R. Doisneau et pour J.-M. Basquiat. Et si je veux devenir entièrement chrétienne, c’est que l’état d’esprit, les valeurs, l’appartenance, le réconfort et l’aide spirituelle déployés par le Catholicisme sont de véritables points d’appui pour avancer pleinement dans ma vie : j’en ai déjà fait l’expérience personnelle ! En effet, depuis que je fréquente notre paroisse en général et le groupe du catéchuménat en particulier, je me sens véritablement à ma place. L’appartenance à une communauté vivante et ouverte est une belle grâce.
Un passage que j’apprécie tout particulièrement ? Assurément : « Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir, gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus. » (Philipiens 4, 6-7)”


.