Notre-Dame de Grâce de Passy

La Paroisse est située rue de l’Annonciation dans le 16ème arrondissement de Paris

2ème dimanche de l’Avent

Dimanche 8 décembre 2019

JEAN-BAPTISTE ET L’EXIGENCE SPIRITUELLE

On le sait : le repentir et conversion sont des lignes de fond dans la pensée biblique… Mais là, il y va un peu fort, Jean-Baptiste : ce qu’il prêche semble aller plus loin que des gestes à la mesure et à la possibilité de l’être humain : il exige une conversion totale, qui sera la dernière dans l’histoire du monde. Les théologiens parlent d’une conversion de type “eschatologique”, car elle appartient à la fin du monde.

Et, bien entendu la conversion dont il est parlé ici est – en apparence…– inatteignable ; elle n’est possible qu’avec la grâce de Dieu : les rites du Temple de Jérusalem, les processions, les lamentations et les sacrifices se sont révélés incapables de créer le repentir total dans le cœur humain. Il faudra l’intervention de Dieu, l’envoi du Christ, la mission de l’Esprit Saint pour susciter – dans l’humanité – des conditions propres à la transformation de l’intérieur de chaque croyant.

L’exigence démesurée de Jean-Baptiste, celle d’un retour parfait à Dieu, pourrait d’autant plus nous décourager qu’elle s’accompagne d’une menace : “Déjà la cognée se trouve à la racine des arbres : tout arbre qui ne produit pas de bons fruits va être coupé et jeté au feu”. Le verbe est au futur immédiat : “va être coupé…”, comme si la condamnation définitive allait bientôt irrémédiablement tomber.

En fait, il n’en est pas ainsi : certes, les exigences de la justice de Dieu exprimées par Jean-Baptiste sont terrifiantes, mais Sa bonté incarnée par le Christ est immense. Et les sacrements de l’Église démontrent la douceur et la patience de Dieu envers quiconque s’engage dans la voie du repentir.

Voilà pourquoi le baptême de Jean évoque un autre sacrement que le Baptême chrétien : le Sacrement de Réconciliation et de Pénitence. Ce Sacrement – qui vous sera proposé, che(è)r(e) lecteur(-rice), la semaine prochaine aux messes des samedi 14 et dimanche 15 décembre – est une démarche similaire à celle que cherchaient les personnes qui venaient à Jean : une aide pour changer de vie. À cette immense différence près que, dans la Confession, l’aveu des péchés, l’accueil de la pénitence et l’absolution effacent tous les péchés (du côté de Dieu) ; et qu’ils manifestent une vraie volonté de changer de vie (du côté du croyant).

Dans notre vie spirituelle, nous ne pouvons pas opter uniquement pour ce qui nous arrangerait : choisir le message d’amour de l’Évangile et laisser de côté la conversion. Il nous faut les deux. Merci Jean-Baptiste !

Père Laurent Chauvin

L’AVENT 2019 À NOTRE DAME DE GRÂCE

« Le Christ est déjà venu en prenant la condition des hommes … il viendra de nouveau, revêtu de sa gloire afin que nous possédions dans la pleine lumière les biens promis que nous attendons dans la foi » (1ère préface de l’Avent).

Pour préparer Noël et la venue finale du Christ Seigneur, il est bon d’ouvrir chacun de nos cœurs à l’avènement de Jésus. L’Avent est un temps de conversion en douceur…

Voici quelques propositions pour nous aider.

  • En consacrant plus de temps à la prière

Commencer la journée par la prière des laudes, du mardi au jeudi à 7h30, samedi et dimanche à 8h30, chapelle ND de Bonsecours… et la terminer par l’adoration du Saint-Sacrement le mardi et le jeudi (19h-20h).

Nouveau !

Tous les vendredis de l’Avent, à 7h30 (à la place des laudes) une messe Rorate sera célébrée à la lueur des bougies à la chapelle ND de Bonsecours.
Cette tradition d’origine allemande nous rappelle notre vocation de « guetteurs d’aurore »

  • En méditant ensemble la Parole de Dieu

Trois conférences d’Avent les jeudis de décembre, après l’adoration de 20h à 21h15, salle Rossini, sur le mystère de l’Église qui prolonge la présence du Seigneur dans le monde.

Jeudi 12 décembre : « L’Église en mission », avec M. Nicolas Houdeville et le P. Paul de Quatrebarbes

Jeudi 19 décembre : « Les métaphores pour dire l’Église », avec Mme Marie-Sibylle de La Faire et le P. Etienne Masquelier

  • En recevant le sacrement du pardon

Du lundi au samedi, 17h-18h 15, confessions aux heures habituelles d’accueil des prêtres. 

Samedi 14 et dimanche 15 décembre lors des messes dominicales, des prêtres seront disponibles pour recevoir des confessions.

Samedi 21, dimanche 22, lundi 23 et mardi 24 décembre, 14h30-18h, confessions possibles à l’accueil ou à l’ancienne église