Pentecôte

Dimanche 23 mai 2021 

LE MYSTÈRE DE LA CHAMBRE HAUTE

La tradition catholique a rassemblé en un seul site la chambre haute où se déroule le dernier repas (Lc 23, 13), la pièce où étaient les disciples le jour de la résurrection (Jn 20, 19) et la chambre à l’étage où ils se tenaient régulièrement (Ac 1, 13) quand advient la Pentecôte. Un seul lieu pour trois moments décisifs :

  • La transmission de l’eucharistie lorsque Jésus se livre par avance à ses proches sous les espèces du pain et du vin ;
  • Le témoignage des apôtres qui entendent, voient et touchent le crucifié revenu d’entre les morts ;
  • La descente de l’Esprit sur la première communauté des croyants au Christ.

L’unité de lieu dit quelque chose de l’Église en train de naître. Unité de circonstance puisque la crainte d’une persécution habite les résidents de la chambre haute …  signe que l’Église n’est jamais indemne du monde dans laquelle elle vit ! Unité fondatrice puisque l’Église vit depuis lors de l’eucharistie. Dans l’Esprit elle fait mémoire de la mort et de la résurrection de Jésus à chaque messe. Ainsi l’Église est « une » au sens strict du terme, car son Seigneur lui est toujours uni !

Cela dit, l’irruption de l’Esprit déborde l’unité initiale. Le bruit du violent coup de vent interpelle tous les habitants de Jérusalem. La différence entre l’intérieur et l’extérieur de la maison s’estompe. Les langues de feu posées sur chaque disciple se muent en don des langues si bien que « ceux du dedans » communiquent avec « ceux du dehors ».

  • La chambre haute devient un lieu public. Dans l’Esprit, la crainte est dissoute et les merveilles de Dieu sont proclamées. Le petit groupe du départ se constitue en assemblée, englobant tous les juifs fervents en pèlerinage à Jérusalem.
  • La chambre haute ouvre ses portes sur le monde. Dans l’Esprit, chacun reçoit le don de manifester l’Esprit en vue du bien de tous! Le petit groupe du départ devient missionnaire en communicant la langue de Dieu à des peuples divers.

Le jour de la Pentecôte, la petite Église confinée dans la chambre haute demeure « une » tout en devenant « mystère de communion » lorsque l’Esprit souffle ses murs. Tel est le premier effet de l’effusion de l’Esprit ! Aujourd’hui encore il nous faut faire fructifier ce don.

Père William-Jean de Vandière

Journée des chrétiens d'Orient